In the mighty search for “Mon Paradis”

October 12, 2007 — 1 Comment

I just discovered Christophe Maé’s music – how cool is his album, Mon Paradis… searching for a less pricey copy of it through amazon ::crosses fingers::

Love singing along to it hahaha… though I do not understand most of it, xD … for sure I’ll be adding a new French category. I’ll be recollecting the albums lyrics because they are all scattered around the web. This is the tracklisting:

  1. On S’Attache
  2. Mon Paradis
  3. Belle Demoiselle
  4. Parce Qu’on Sait Jamais
  5. Ça Fait Mal
  6. Art et La Mannière
  7. C’est Ma Terre
  8. Maman
  9. Ma Vie Est une Larme
  10. Va Voir Ailleurs
  11. Mon Père Spirituel
  12. Spleen


On S’Attache
J’ai pas le style
Pourtant pas hostile
Mais c’est pas pour moi le costard uniforme
J’ai pas l’intégrale
Du gendre idéal
J’aurais toujours l’impression qu’on m’espionne
Pourtant pas contre l’amour
Je s’rais même plutôt pour

Mais c’est pas pour autant qu’il faut
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non…

D’un chef de file
J’en ai pas l’profil
Mais sur l’oreiller j’aime pas qu’on m’questionne
Je suis pas James Bond
Entouré de belles blondes – non non non
J’envie même pas les hommes qui papillonnent
Pourtant pas contre l’amour
J’attends plutôt mon tour

Mais c’est pas pour autant qu’il faut
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non…

On laisse rien
Le quotidien ça me tue, ça me tient, ça me fait mal
Rien de plus normal
Mais tu t’enfiles
Dans le fil
Il faut pas que tu dépasses
A chaque fois que tu oses
Qui mais t’es qui ?
T’es pas normal

(Refrain x 3)
Mais c’est pas pour autant qu’il faut
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non…

(Choeur)
C’est beau l’amour
J’attends mon tour

Mon Paradis
Bien dans ma peau
Tu es celle que je suis
Alors promets moi de me faire un enfant
Même dans le dos
Si vraiment tu en meurs d’envie
Et là je serais le meilleur des amants
Comme une envie d’aller faire un tour
Du côté de nos amours

Refrain 1:

Viens chez moi te mettre à l’abri
On ira sous les draps écouter la pluie
Viens chez moi te mettre à l’abri
Voir mon paradis
Voir mon paradis

Mon alter égo
Fuis moi je te suis
Alors promets moi de signer pour cent ans
J’aime pas pour de faux
Mais seulement pour la vie
Et là je nous vois comme de vieux amants
Comme une envie d’aller sans retour
Du côté de nos amours

Refrain 2:

Viens chez moi te mettre à l’abri
On ira sous les draps écouter la pluie
Viens chez moi te mettre à l’abri
Voir mon paradis
Voir mon paradis
Et on fera …
Dam, dam, dam …

Comme une envie d’aller faire un tour
Du côté de nos amours
Comme une envie d’aller sans retour
Avec toi mon amour

Refrain 1:

Viens chez moi te mettre à l’abri
On ira sous les draps écouter la pluie
Viens chez moi te mettre à l’abri
Voir mon paradis
Voir mon paradis

Refrain 2:

Viens chez moi te mettre à l’abri
On ira sous les draps écouter la pluie
Viens chez moi te mettre à l’abri
Voir mon paradis
Voir mon paradis
Et on fera Dam, dam dam, dam dam dam, …

Belle Demoiselle
Du fond de ma rue
Une silhouette comme un bruit aigu
Se rapproche à hauteur de mes yeux nus
La silhouette, c’est une fille
Jour de fête nationale
Ronflante comme une escadrille
Qui domine mon morale
Je la regarde, me sourire
Je baisse la gardeet le yeux pour me dire

Belle Demoiselle
Qui se presse dans l’allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j’ose pas m’emballer
Si jamais je m’approche d’elle,
Aucun doute, elle
S’envole
Comme un hirondelle

Du milieu de ma rue
La silhouette comme un nuage
S’éloigne sans un bruit
Alors c’est grave
Ca se bouscule dans ma tête
Dopé à l’effet de plaire
C’est pas vraiment la fête
Pourtant j’ai l’air de lui plaire
Qu’ai-je fait au bon dieu
Pour être fidèle a cet aveu

Belle demoiselle
Qui se presse dans l’allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j’ose pas m’emballer
Si jamais je m’approche d’elle,
Aucun doute, elle
S’envole
Comme un hirondelle

Inaccessible comme un hirondelle

Je calcule dans ma tête
Dopé à l’effet de plaire
C’est quand même la fête
Le fantasme qui peut distraire
Je n’suis pas parfait
Merci mon dieu
Mais je tire un trait sur cet aveu

La belle demoiselle
Disparaît dans l’allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j’ose pas m’emballer
Si jamais je m’approche d’elle,
Aucun doute, elle
S’envole

Belle demoiselle
Qui se presse dans l’allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j’ose pas m’emballer
Si jamais je m’approche d’elle,
Aucun doute, elle
S’envole
Comme un hirondelle

Belle demoiselle
Qui se presse dans l’allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j’ose pas m’emballer
Si jamais je m’approche d’elle,
Aucun doute, elle
S’envole
Comme un hirondelle

Parce Qu’on Sait Jamais
Tant de plaisirs faciles, d’envies puériles
Qui nous retiennent vers le bas
Prêts à n’importe quel deal quand il faut mourir
On se met à tout croire

((Chorus:))
Parce qu’on sait jamais
On regarde vers le haut
S’il y a un après
Parce qu’on sait jamais
On regarde vers le haut
S’il y a un après
Alors au moins sauver sa peau

On est capable du pire des mea culpa
De toutes les mauvaises foies
Qui pourrait encore dire qui est Saint Thomas
Quand ton heure arrivera

(Chorus)

Et alors on baisse les bras pour venir se faire bâtonner
D’y avoir cru tellement peu et de vouloir se racheter

(Chorus)

Ça Fait Mal
Qu’elle était belle à tes côtés
Sur ta voix son corps dansait
Dans ses dentelles virevoltait
L’effet d’un corps de ballet
Papa, tu as pris la route sans dire adieu
Papa, tu as laissé son corps je t’en veux

Refrain :
Ca fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t’imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas

Qu’elle était belle à tes côtés
Dans son regard je voyais
Que tu faisais d’elle un conte de fées
Sur toi elle se reposait
Papa, tu as pris la route sans dire adieu
Papa, tu as laissé son coeur je t’en veux

Refrain :
Ca fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t’imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas

Oh non Papa, tu ne reviendras pas

Refrain :
Ca fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t’imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas

Son sourire appelle au secours, il est sans amour

Refrain :
Ca fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t’imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas

Toi tu ne reviendras pas, et toi tu ne reviendras pas
Oh papa, et toi tu ne reviendras pas
Et toi tu ne reviendras pas, Papa

Art et La Mannière
Dire tout haut c’que tout l’monde pense tout bas
Je sais pas ce que j’préfère,
Même si le ridicule ne tue pas
Parfois vaut mieux se taire.

Faut le savoir-faire
L’art et la manière
Faut le savoir-faire
L’art et la manière.

Qu’l’attitude soit pas une fin en soi
Pour sortir de l’ordinaire,
Un zeste de savoir-vivre parfois
Ne coûterait pas plus cher.

Faut l’savoir-faire
L’art et la manière
Faut l’savoir-faire
L’art et la manière.

Question de tact
Et de respect
Pour le contact
Et le doigté.

Un paradis
Sur du velours
A la Dandy
A la Gainsbourg.

Question de classe
Et d’qualité
Pour les audaces
Et l’farniente.

Garder le sourire
L’air détaché
Quoi qu’on puisse dire
Et provoquer.

Faut l’savoir-faire
L’art et la manière !

C’est Ma Terre
On oublie un peu facilement d’où l’on vient, d’où l’on part
Ca nous arrange de perdre de temps en temps la mémoire
Quand il y a danger on regarde son voisin, c’est bizarre
Sans voir qu’on l’a peut-être laissé trop longtemps à l’écart

Refrain :
Y a-t-il un coeur qui s’élève pour que tout le monde soit d’accord ?
Un coeur qui prenne la relève
Quelqu’un qui vienne en renfort
C’est ma terre où je m’assois
Ma rivière, l’eau que je bois
Qu’on n’y touche pas
C’est mes frères autour de moi
Mes repères et ma seule voix
Qu’on n’y touche pas

On alimente nos peurs qu’en détournant nos regards
De nos belles valeurs qui ne seraient pourtant qu’un devoir
Et si on apprenait à se prendre la main
Pas se voir autrement que des inconnus qui ne font rien, des histoires

Refrain :
Y a-t-il un coeur qui s’élève pour que tout le monde soit d’accord ?
Un coeur qui prenne la relève
Quelqu’un qui vienne en renfort
C’est ma terre où je m’assois
Ma rivière, l’eau que je bois
Qu’on n’y touche pas
C’est mes frères autour de moi
Mes repères et ma seule voix
Qu’on n’y touche pas

(x2)
C’est ma terre où je m’assois
Ma rivière, l’eau que je bois
Qu’on n’y touche pas
C’est mes frères autour de moi
Mes repères et ma seule voix
Qu’on n’y touche pas, non

Refrain :
Y a-t-il un coeur qui s’élève pour que tout le monde soit d’accord ?
Un coeur qui prenne la relève
Quelqu’un qui vienne en renfort
C’est ma terre où je m’assois
Ma rivière, l’eau que je bois
Qu’on n’y touche pas
C’est mes frères autour de moi
Mes repères et ma seule voix
Qu’on n’y touche pas

Maman
Quand je la regarde faire, j’ai les larmes aux yeux
Mais ce n’est qu’une mère qui voudrait être le bon Dieu
Ce n’est qu’une mère qui voudrait être le bon Dieu
Pour ne jamais voir l’enfer dans le vert de mes yeux
Alors je danse vers des jours heureux
Alors je danse vers et je m’avance vers
Des jours heureux

Refrain :
Je t’aime, je t’aime
Maman, maman
Je t’aime passionnément
Je t’aime, je t’aime
Maman, maman
Je t’aime simplement

Quand je regarde mon père et ses yeux amoureux
Elle sera sûrement la dernière dans ses bras à lui dire adieu, adieu
Elle a mal sans en avoir l’air pour qu’autour d’elle ceux
Qui la regardent faire ferment les yeux
Pour qu’autour d’elle ceux qui la regardent faire n’y voient que du feu

Refrain (x2) :
Je t’aime, je t’aime
Maman, maman
Je t’aime passionnément
Je t’aime, je t’aime
Maman, maman
Je t’aime simplement

J’ai pas su trouver les mots
Pour te parler, je sais
Mais je pense être assez grand
Alors aujourd’hui j’essaie
Tu l’as bien compris je crois
Je t’aime en effet
Tu l’as bien compris je crois
Je t’aime pour de vrai (x5)
Tu l’as bien compris je crois
Je t’aime en effet
Tu l’as compris je crois
Je t’aime pour de vrai
Oh Maman
Je t’aime pour de vrai (x2)
Je t’aime, je t’aime pour de vrai

Ma Vie Est une Larme
Hey yeah yeah yeah
Oh non non non

Mon âme se met à genou
Quand les anges s’envolent et ne veillent plus sur nous
Aux armes je crois bien devenir fou
Mais j’irai venger l’amour
Pour qu’il soit là au rendez-vous.

(Chorus:)
Ma vie est une larme qui ne cesse de tomber
Ma vie est une femme en pleurs loin d’être aimée
Ma vie est une flamme qui ne cesse de brûler
Limite au bord des larmes, un coeur de glace brisé.

J’ai peur de mon futur, je l’avoue,
Une illusion, un leurre comme si je dormais debout
L’horreur c’est que l’amour te prend tout
Mais tout ce qui ne te tue pas te rend fort et fou.

{au Refrain}
Et mon charme est une arme qui séduit sans tuer {x2}

Et je prendrai pour vous mes jambes à mon cou
Et je prierai pour nous ma vie c’est vous, c’est nous
Et je prendrai pour nous mes jambes à mon cou
Et je chanterai pour vous l’amour jusqu’à vous rendre fou.

{au Refrain}
Et mon charme est une arme qui séduit sans tuer {x2}

{x2:}
Je prendrai mes jambes à mon cou
Et je vous chanterai l’amour jusqu’au bout
Je prendrai mes jambes à mon cou
Et je crierai mon amour, mes ennuis.

Va Voir Ailleurs
Danse, prends ma main
Danse, dans mes pas
Et donne moi le « la »
Lance, mais pourquoi tu te lances pas
Dans le sens de mes pas
Toi qui voulais tout de moi

Refrain :
Alors va voir ailleurs
Et ne viens surtout pas bousculer mon cœur
Même si sans toi je pleure
Va voir ailleurs
Tu trouveras peut-être l’homme ou l’âme sœur
Qui comblera tes heures

Dors, oui prends ma main
Dors contre moi
Et donne moi ton corps
Sors, mais non ce n’est pas mon sort
De t’avoir dans mes bras
Sans que tu veuilles de moi

Refrain :
Alors va voir ailleurs
Et ne viens surtout pas bousculer mon cœur
Même si sans toi je pleure
Va voir ailleurs
Tu trouveras peut-être l’homme ou l’âme sœur
Qui comblera tes heures

Un homme meilleur qui comblera tes heures

Mes nuits étaient blanches à tes côtés
Pendant que toi profondément tu dormais
Privé de sexe et d’affection
Je sens monter en moi la pression
Mes nuits étaient blanches à tes côtés
Pendant que toi profondément tu dormais
Privé de sexe
J’ai même dû faire une dépression

Refrain :
Alors va voir ailleurs
Et ne viens surtout pas bousculer mon cœur
Même si sans toi je pleure
Va voir ailleurs
Tu trouveras peut-être l’homme ou l’âme sœur
Qui comblera tes heures

(x2)
Même si mes nuits étaient blanches à tes côtés
J’ai continué à rêver
Blême d’avoir tes hanches sous mes yeux balancés
J’ai jamais perdu pied

Refrain (x2) :
Alors va voir ailleurs
Et ne viens surtout pas bousculer mon cœur
Même si sans toi je pleure
Va voir ailleurs
Tu trouveras peut-être l’homme ou l’âme sœur
Qui comblera tes heures

Mon Père Spirituel
Oh non non non
Tellement bon
Tellement fort
Je pense qu’il était immortel
Oh non
Tellement lent
Ce temps mort
Je dis que ce monde est cruel
Oh non
Trop lourd
Ce discours
Trop d’histoires en une vie
Oh non
Trop lourds
De nos jours
Tous ces gens qui réalisent aujourd’hui {x2}

{Refrain, x2}
Le jour où je m’envolerai
J’monterai droit au ciel
Pour allez me reposer
Auprès d’mon père spirituel

Trop belles
Ces idées
Qu’il a voulu exprimer
Oh non
Trop courtes
Ces années
Mais tellement d’héritiers
Oh non
Jamais vu
Tellement entendu
Et si c’était lui qui m’avait fait
Oh non
Jours et nuits
Qu’il hante le plus profond de mes pensées
Pour lui c’est dédicacé

{au Refrain}

Le jour où je m’envolerai
Où où
J’irai me reposer,
J’irai me reposer,
J’irai me reposer
Auprès d’mon père spirituel
Auprès d’mon père spirituel
Auprès d’mon père spirituel
J’irai me reposer
J’irai me reposer
Auprès d’mon père spirituel
Auprès d’mon père spirituel.

Spleen
Emmène moi (x2)
Voir d’autres couleurs
Emmène moi (x2)
Voir d’autres couleurs

Spleen, puis du cœur
Le tour m’embrouille mes heures
Spleen, quand vient le soir
Les fantômes de la nuit tissent mon histoire
Spleen, pluies du cœur
C’est toujours à la même heure
Spleen, ennemi du soir
Gère comme une ombre à la recherche d’une lueur dans le noir

Refrain :
Toi l’âme sœur, douceur, rose de ma vie, fleur du bonheur
Viens me dire les mots qui sauront panser mes douleurs
Toi l’âme sœur, douceur, miel de ma vie, bouquet de fleurs
Viens panser les mots, m’emmener voir d’autres couleurs

Spleen, pluies du cœur
Le silence est pesanteur
Spleen, quand vient le soir
Les fantômes unis brûlent mon territoire
Spleen, pluies du cœur
Solitude, triste longueur
Spleen, ennemie du soir
Je vois mes pensées broyer du noir au désespoir

Refrain (x3)
Toi l’âme sœur, douceur, rose de ma vie, fleur du bonheur
Viens me dire les mots qui sauront panser mes douleurs
Toi l’âme sœur, douceur, miel de ma vie, bouquet de fleurs
Viens panser les mots, m’emmener voir d’autres couleurs

Emmène moi (x2)
Voir d’autres couleurs

One response to In the mighty search for “Mon Paradis”

  1. Does he rap? Those where some awsome lyrics hahah
    oye how the hell did u manage to get on top of the google search list??? I searched for your blog and it came out first, fischy fischy seeing as a couple of weeks ago when i searched for your blog I got the Amy Wong from Futurama……….

Leave a Reply